AccueilActualitésLA MOBILITÉ INTERNATIONALE UN ACCÉLÉRATEUR DE COMPÉTENCES

LA MOBILITÉ INTERNATIONALE UN ACCÉLÉRATEUR DE COMPÉTENCES

02 04 2018 10:00
s-et-w

Témoignage croisé
>Salia BEL MILOUD
>Wassila NDONGO
Référentes Mobilité Internationale 


La mobilité internationale des jeunes de 18 à 25 ans, quel que soit le niveau de qualification, peut constituer une étape « structurante » essentielle dans la vie en valorisant cette ou ces expérience (s) dans le parcours d’insertion professionnelle.
Il existe de nombreux programmes adaptés à chacun, c’est pourquoi nous accordons une attention particulière à cette référence au sein de Dynamique Emploi.

Wassila Ndongo, chargée de mission Garantie jeunes / Référente Mobilité internationale.
"Les voyages forment la jeunesse » cette citation prend tout son sens avec notre partenaire « Parcours le Monde » qui a pour objectif de multiplier les départs internationaux des jeunes. Ils proposent de courts séjours dans un premier temps, pour ceux qui ne sont jamais partis seuls. Ils proposent aux jeunes de toute catégories sociale diplômés ou non diplômés différentes façons de partir à l’étranger à travers des stages, de l’emploi et du volontariat.
Dynamique Emploi a également l’intention d’organiser des séjours en petit groupe, afin de permettre un premier voyage aux jeunes les moins autonomes.
La mobilité internationale a pour but de travailler trois grands axes :
• Personnel : confiance en soi, ouverture d’esprit, autonomie
• Social : rencontre, créer son réseau, citoyenneté, entraide, échange, partage
• Professionnel : découverte d’un savoir-faire, apprendre une langue et acquérir de nombreuses compétences.
Tous les mois nous organisons des sessions d’informations collectives au sein de Dynamique Emploi afin de présenter tous les dispositifs existants et de pouvoir accompagner au mieux le jeune dans son projet."

Salia Bel Miloud, conseillère professionnelle / référente Mobilité internationale

"Nous sommes confrontées aux idées reçues et une particulièrement qui consiste à croire qu’il faut avoir les moyens financiers nécessaires pour partir et que cela concerne uniquement les jeunes d’une certaine classe sociale. C’est complètement faux car certains dispositifs permettent aux jeunes de partir sans avoir à avancer de l’argent, tout est pris en charge y compris de l’argent de poche."